“Palimpsest : La rencontre de la mélodie américaine et le Jazz” | Fuoco Jazz

Ce projet marque la première collaboration entre Fuoco Jazz, une branche de l’Atelier Lyrique d’Opera Fuoco, et la Fondation des États-Unis. Au départ, nous avions prévu un concert pour le festival Jazz à la Cité, ensuite un concert de printemps, et finalement c’est devenu un projet de film créatif pour lequel la FEU a ouvert les portes de quelques espaces généralement fermés au public. Le film sortira pour International Jazz Day le vendredi 30 avril.

Informations pratiques

Première en direct sur YouTube suivi d’une rencontre avec l’équipe artistique sur Zoom (prévoir 30 mins). Zoom sur réservation.
Dates : 30 avril 2021 | Horaires : YouTube à 13h & Zoom à 13h25 | Événement Facebook

Inscription Zoom

 

Palimpseste est défini comme étant un parchemin dont on a effacé la première écriture pour pouvoir écrire un nouveau texte. Avec la rencontre de l’Art Song et du Jazz, nous sommes confrontés à deux “parchemins”, le poème et la composition. Les deux seront modifiés tout en laissant des traces de la forme originale. Les associations évoquées par le concept du palimpseste nous permettent de jouer avec l’intertextualité des poèmes à travers l’improvisation qui transformera ces mélodies.

Avec la sélection des sept mélodies ci-dessous, l’idée était de créer une vidéo-mosaïque. Chaque mélodie a été filmée dans un espace différent de la Fondation des États-Unis. Par exemple Toothbrush Time se déroule dans l’une des chambres du dortoir, Snake Song se déroulera dans le jardin et The Monk and His Cat dans la bibliothèque. Je voulais me concentrer sur l’aspect de “vivre” à la Fondation des États-Unis. Le thème commun entre chaque morceau de musique est celui de la connexion, ou plutôt l’impossibilité de se rapprocher aux autres. Chaque chanson partage un sentiment d’isolement et de solitude, et chaque personnage fait un voyage vers la découverte de soi. Les morceaux débutent par un chanteur entrant et quittant l’espace par une porte commune, qui devient une transition vers la scène suivante. En utilisant cet effet, je veux suggérer une relation forte et une similarité entre les six différents personnages. Au fil du temps, ces identités sont remplacées par des nouvelles et sont écrites les unes sur les autres, comme un palimpseste.

~Talia Stern, Conception et réalisation

 

Les mélodies

The Monk and His Cat de Samuel Barber
Song My Mother Taught Me de Charles Ives
Benoît Rameau, baryton

Toothbrush Time de William Bolcom
Heart We Will Forget Him de Aaron Copland
Sophia Stern

Vocalise de Prévin
Eve-Song: Snake de Heggie
Axelle Fanyo

Only de Morton Feldman
Ensemble

Paroles des chansons

L’équipe artistique

Fuoco Jazz est une nouvelle branche de l’Atelier Lyrique d’Opera Fuoco qui vise à repousser les limites en explorant une nouvelle gamme d’expression.
En collaboration avec des artistes expérimentés, les chanteurs se concentrent sur l’improvisation, les standards de jazz, le blues et la bossa nova, mais aussi sur la façon d’aborder le répertoire classique en étant accompagnés d’une section rythmique jazz.

Talia Stern, réalisatrice
Talia Stern est une jeune réalisatrice franco-américaine passionnée par l’expérimentation de la forme musicale qui tend un miroir à la société d’aujourd’hui dans la mise en scène. Ayant grandi dans une famille de musiciens, elle a étudié le violon pendant huit ans. Elle a récemment obtenu son bachelors en anglais et en cinéma du King’s College London, où elle a réalisé sa première mise en scène de la pièce Title of Show. Lors de ses débuts, Talia a travaillé en tant qu’assistante résidente à la mise en scène et régisseuse de scène à la Morley Opera School de Londres. Elle a également suivi une formation de mise en scène à la Royal Opera House la saison dernière ainsi qu’un stage au New York City Center et au Crested Butte Opera Festival.
Elle a récemment travaillé pour la compagnie Opera Fuoco en tant que régisseuse de scène pour la production Lady in the Dark en février 2020 puis en tant que metteuse en scène et réalisatrice du projet jazz Palimpsest au printemps 2021.

Axelle Fanyo, soprano
Après des études de musicologie à La Sorbonne Paris IV et un prix de violon au Conservatoire à rayonnement régional de La Courneuve – Aubervilliers, Axelle Fanyo décide de se consacrer au chant. Elle entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSMDP) dans la classe de Glenn Chambers et obtient son diplôme de master 2 mention très bien à l’unanimité. Au cours de ses études, Axelle a eu la chance de travailler avec des professionnels reconnus comme Anne Le Bosec, Susan Manoff, Emmanuelle Cordoliani ou encore Vincent Vittoz. Lauréate de la Fondation Royaumont, elle a eu l’opportunité de se perfectionner auprès de grands artistes lyriques telles que Mireille Delunsch, Waltraud Meier ou encore Dame Felicity Lott.

Sophia Stern, mezzo-soprano
La mezzo-soprane franco-américaine Sophia Stern étudie actuellement la voix avec la Prof. Carola Höhn à la UDK (Universität der Künste) de Berlin. Elle complète une licence dans la faculté des Arts libéraux à l’université King’s College London en 2017, tout en poursuivant le chant en apprentissage privé avec Philip Dogan à la Royal Academy of Music. Sophia est membre de la troupe de la compagnie lyrique Opera Fuoco pour jeunes chanteurs depuis 2013, dans le contexte duquel elle participe à de nombreuses masterclasses sur des thèmes variant du Monteverdi à Bernstein et le répertoire standard de jazz (2014-18).

Benoît Rameau, ténor
Le ténor Benoît Rameau est un artiste singulier. Après des études de saxophone et piano au Conservatoire de Strasbourg, il s’intéresse à diverses disciplines vocales et obtient un diplôme de direction de chœur puis de chant en parallèle à une licence de Musicologie. Il intègre alors à Paris “l’Atelier Lyrique d’Opera Fuoco”, dirigé par David Stern. Benoît est diplomé du CNSMDP, et est membre de l’Académie Musicale Philippe Jaroussky.

Thomas Lavoine, piano
Thomas Lavoine, jeune pianiste français oscillant entre Paris et Berlin, interprète, compose, improvise. Ancien élève de Thierry Escaich et Jean-François Zygel en classe d’Improvisation du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, il y obtient son Master qui signera le début de sa carrière. Sans cesse en collaboration avec d’autres arts, on peut l’écouter accompagner en solo des films muets, partager la scène avec des danseurs, des chanteurs, un orchestre, ou inventer des musiques pour le théâtre. Il a participé à la conception d’un recueil d’arrangements modernes de chansons traditionnelles américaines sous la direction de David Stern pour l’ensemble Opera Fuoco.

Phelan Burgoyne, batterie
Phelan Burgoyne (1994) est un batteur et compositeur résidant actuellement au Royaume-Uni. À 16 ans, il entre à la prestigieuse Purcell School de Londres et y étudie la composition, la direction et les percussions. Il continue ensuite ses études avec un bachelor de trois ans à la Royal Academy of Music avec Jeff Williams puis deux années au JazzCampus de Basel en Suisse avec Jeff Ballard et Guillermo Klein.
Burgoyne s’est forgé une réputation internationale en jouant dans des festivals et des clubs partout en Europe, avec des musiciens tels que Jorge Rossy, Bill McHenry, Kit Downes, Emanuele Maniscalco et Ben Street.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience.