Soirée de projection des réalisateurs résidents

Les réalisateurs résidents de la FEU vous invitent à découvrir leurs univers, mélange de fiction, animation et art vidéo, au sein d’une soirée de projection le 28 octobre 2021.

Informations pratiques

Dates de la projection : le 28 octobre | Horaire : 19h30 | Événement Facebook

Réservation gratuite

Covid : À la suite des annonces du gouvernement votre pass sanitaire ou un test négatif de moins de 48h vous sera demandé. Merci de continuer à respecter les gestes barrières et la distanciation physique et d’utiliser le gel hydroalcoolique disponible à l’entrée.

A propos des artistes

Né en 1997, Timothée Lambert commence sa scolarité artistique à la Classe Préparatoire des Beaux-Arts de Lyon, avant d’intégrer l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs. Après un passage furtif en photographie et en scénographie, il obtient un diplôme en Cinéma d’Animation à l’ENSAD. Il mêle chanson et animation apaiser, compose à partir de journaux intimes et de dessins spontanés pour créer une proximité avec le spectateur.

Libéral Martin vie et travail à Paris. Il rentre à l’ENSAD en 2014 au sein duquel il suivra un cursus en Cinéma d’animation. Entre 2015 et 2016 il réalise deux premiers films Destinations et Querelles de clochers avec dans l’idée de lier musique et image animé. Ces expérimentations l’amèneront à d’autres réalisations multi-techniques tel que les assemblages audio-visuels Willem Van Haecht et VERTE OFF en 2016 mais encore Fake 48-6 en 2017 sur banc-titre. Il aboutie finalement ses recherches sur la synesthésie dans son mémoire Du mouvement musicale à l’image dans lequel il expose la variété des rapports Image – Musique au Cinéma et en Animation. En 2018 il intègre la communauté des résidents artistes de la Fondation des Etats Unis. En Juin 2020 il complète son dernier court métrage d’animation Les Mécanorganes.

Anahita Navaei est cinéaste et plasticienne. Après une licence de droit et d’histoire de l’art, elle réalise son premier film, Iran è man, produit par Le G.R.E.C et l’université de Corse. En 2020, elle réalise Nahid et Sepideh, son film de diplôme de Paris 8, au sein du Festival des 168 Heures. En décembre 2021, Anahita sera résidente à la Villa Ndar, l’institut français de Saint-Louis au Sénégal, où elle tournera un troisième film, mêlant comme toujours animation et prises de vues réelles. Anahita Navaei est aujourd’hui artiste résidente à la Fondation des Etats-Unis où elle crée dans son atelier les premières planches animées de son prochain projet.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience.