Would Do Again | Art-Hop-Polis

En novembre, sept artistes en résidence collaborent pour vous offrir une exposition diverse et éclectique intitulée Would Do Again. Venez à la rencontre de Annette Gonzales Parra, Athur Haywood, Thimothée Lambert, Libéral Martin, Mallory Mayhew, Anahita Navaei et Rose Vidal dans la galerie et découvrez les œuvres sur lesquelles ils travaillent dans leurs studios du 5ème étage depuis de nombreux mois avant de partir en balade pour visiter les autres maisons participantes à Art-Hop-Polis au mois de novembre.

Informations pratiques

Dates de l’exposition : du 3 au 28 novembre Événement Facebook

Covid : À la suite des annonces du gouvernement votre pass sanitaire ou un test négatif de moins de 48h vous sera demandé. Merci de continuer à respecter les gestes barrières et la distanciation physique et d’utiliser le gel hydroalcoolique disponible à l’entrée.

Vernissage

Date : 3 novembre dans le cadre d’Art-Hop-Polis | Horaires: 18h-20h30 | Événement Facebook
Les visites se feront par créneaux d’une demi-heure en présence de l’artiste | Retrouvez prochainement le programme complet d’Art-Hop-Polis

Inscription Gratuite

Visites guidées

Vous pourrez voir l’exposition après le Rendez-Vous Musical. D’autres dates seront ajoutées au fur et à mesure.

Inscription Gratuite 14 novembre

Inscription Gratuite 28 novembre

A propos des artistes

Annette Gonzalez Parra. Photographe et artiste pluridisciplinaire vénézuélienne, installée à Paris en 2016. Elle grandi à Caracas, la ville du printemps éternel, et j’ai déménagé en France pour élargir ses horizons en tant qu’artiste et acquérir une expérience professionnelle dans la capitale européenne du cinéma. Avec une carrière en Communication et un Master Théorie et Esthétique de Cinéma, elle fait actuellement mon chemin dans le domaine des archives cinématographiques en faisant un Master Valorisation des patrimoines cinématographiques Son travail artistique s’accompagne d’une charge très émotionnelle, se nourrissant principalement de nostalgie et de souvenirs. Pendant de nombreuses années, elle a exploré ses possibilités d’expression artistique dans différents domaines comme l’écriture de poésie, la performance scénique, l’art vidéo, la peinture et son activité principale qui a toujours été la photographie. En 2020 pendant le confinement, elle a décidé d’explorer en combinant deux de ses activités plastiques et passions que sont la photographie et la peinture.

Créer des peintures pour inciter les jeunes à lire est la passion d’Arthur Haywood. Ces peintures sont publiées dans le livre « The Great Library » et dans « Space and Time Magazine ». Il a créé des fresques pour le Mural Arts Program et pour l’école Elkins en Pennsylvanie. Il a reçu la bourse HHW 2020-2021 à la FEU à Paris, où il crée des fresques avec les élèves du lycée Paul Lapie. Les fresques montrent des élèves de diverses origines qui regardent des scènes de livres de fantaisie pour leur donner envie de lire.

Né en 1997, Timothée Lambert commence sa scolarité artistique à la Classe Préparatoire des Beaux-Arts de Lyon, avant d’intégrer l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Decoratifs. Après un passage furtif en photographie et en scénographie, il retourne finalement au dessin, à la narration et au lettrage, ses passions d’enfant. Il puise dans ses pulsions pour s’apaiser, compose à partir de journaux intimes et de dessins spontanés pour créer une proximité avec le lecteur.

Libéral Martin vie et travail à Paris. Il rentre à l’ENSAD en 2014 au sein duquel il suivra un cursus en Cinéma d’animation. Entre 2015 et 2016 il réalise deux premiers films Destinations et Querelles de clochers avec dans l’idée de lier musique et image animé. Ces expérimentations l’amèneront à d’autres réalisations multi-techniques tel que les assemblages audio-visuels Willem Van Haecht et VERTE OFF en 2016 mais encore Fake 48-6 en 2017 sur banc-titre. Il aboutie finalement ses recherches sur la synesthésie dans son mémoire Du mouvement musicale à l’image dans lequel il expose la variété des rapports Image – Musique au Cinéma et en Animation. En 2018 il intègre la communauté des résidents artistes de la Fondation des Etats Unis. En Juin 2020 il complète son dernier court métrage d’animation Les Mécanorganes.

Anahita Navaei est cinéaste et plasticienne. Après une licence de droit et d’histoire de l’art, elle réalise son premier film, Iran è man, produit par Le G.R.E.C et l’université de Corse. En 2020, elle réalise Nahid et Sepideh, son film de diplôme de Paris 8, au sein du Festival des 168 Heures. En décembre 2021, Anahita sera résidente à la Villa Ndar, l’institut français de Saint-Louis au Sénégal, où elle tournera un troisième film, mêlant comme toujours animation et prises de vues réelles. Anahita Navaei est aujourd’hui artiste résidente à la fondation des Etats-Unis où elle crée dans son atelier les premières planches animées de son prochain projet.

Rose Vidal, née à Paris, est une artiste et critique d’art française. Elle se forme à l’Ecole des arts décoratifs de Paris, et elle une contributrice régulière du quotidien d’idées AOC media, pour lequel
elle écrit à propos de l’art contemporain, de littérature et de cinéma. Actuellement en résidence
d’artiste à la Fondation des États-Unis, elle vit et travaille à Paris.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience.