“Rhizome” de Marcel Abadia, Marius Buet, Timothée Lambert et Libéral Martin

La Fondation des États-Unis est ravie de présenter l’exposition collective Rhizome réalisée par quatre artistes en résidence à la FEU : Marcel Abadia, Marius Buet, Timothée Lambert et Libéral Martin.

L’exposition Rhizome est le déploiement de quatre branches des arts visuels. Elle va de la peinture à l’huile au dessin à l’encre et du marqueur au dessin numérique. Le travail de la ligne est la racine qui parcourt nos pratiques voisines du dessin. C’est autour de cet intérêt que s’articule notre collaboration. Marius Buet et Timothée Lambert présentent des travaux spontanés et colorés issues du milieu de la bande dessinée. Libéral Martin et Marcel Abadia, tous deux animateurs, exposent conjointement des recherches plus organiques, tantôt humaines ou animales mais aussi mécaniques, exposés ici comme l’empreinte de leurs imaginaires respectifs.
-Les artistes

À propos des artistes

Marcel Abadia a grandi dans le comté d’Orange en Californie. Il habite à Paris et est actuellement dans sa deuxième année à LISAA (L’Institut Supérieur des Arts Appliqués), où il étudie l’animation 3D. Il s’intéresse également à la danse et l’interprétation de la musique à travers le mouvement. A l’avenir, il aimerait travailler dans la création de personnages 3D pour les films animés, mais souhaite également continuer à s’amuser et à amuser et inspirer les autres à travers l’art ou toute autre forme créative. Il espère que vous aimerez l’exposition !

Marius Buet est né à Suresnes en 1995. Après avoir étudié les Lettres en Hypokhâgne et à la Sorbonne, il prépare aux ateliers de Sèvres le concours des Beaux-Arts où il travaille depuis au sein de l’atelier Joann Sfar. Sa réflexion s’articule entre peinture et illustration, entre représentation et narration.

Timothée Lambert est étudiant à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs. Comme un de ses personnages de bande dessinée, Timothée aime changer de visage. Il a étudié la peinture, la vidéo, la scénographie et le cinéma d’animation. Il aime transporter ses personnages à l’aide de couleurs et de mots, et emmener le lecteur avec eux. Ses personnages changent en permanence, passent du tout au tout. Il a participé à des expositions à Paris et en Italie, et réside actuellement à Gand.

Libéral Martin a grandi en Normandie élevé par deux parents architectes. Il s’est formé au milieu de ses trois grandes sœurs artistes plasticiennes.  Il rentre à l’ENSAD en 2014 au sein duquel il suivra un cursus en cinéma d’animation. Il réalise son premier court métrage Destinations en 2015 avec l’idée de lier musique et image animée. Cette expérimentation l’amènera à d’autres réalisations multi-techniques tels que les assemblages audiovisuels Willem Van Haecht et VERTE OFF en 2016 et Fake 48-6 en 2017 sur banc-titre. Il aboutit finalement ses recherches sur la synesthésie dans son mémoire Du mouvement musicale à l’image dans lequel il expose la variété des rapports image/musique au cinéma et en animation. En 2018 il intègre la communauté des résidents artistes de la Fondation des États Unis et se lance dans la réalisation d’un court-métrage dont la sortie est prévue pour avril 2020.

Informations pratiques

Dates : 5-25 novembre | Horaires : 10h-12h30 et 14h30-17h30

COVID : Le port du masque est obligatoire. Nous vous remercions d’utiliser le gel hydro-alcoolique à votre arrivée. L’accès à la galerie sera limité à 10 personnes et une distanciation d’au moins un mètre devra être respectée entre chaque visiteur.

Vernissage

Date & Horaire : 4 novembre, 18h-20h dans le cadre d’Art-Hop-Polis.
Accès : l’arrivée se fera par le jardin (par le Grand Salon, où un système de file d’attente sera mis en place).

Réservation 18h

Réservation 18h30

Réservation 19h

Réservation 19h30

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience.